"Not All that Jazz"

En très bref, journal d’écoute des dernières semaines part I…

In Journal d'écoute/Critique de disque on 24 mai 2012 at

J’ai écouté beaucoup de musique durant les dernières semaines, mais je fus très occupé, alors pas le temps de « chroniquer » sur ceux-ci. Voici quand même en rafale des albums à surveiller…

Billy Hart, All Our Reasons, ECM, 2012; ***

Pas mauvais, mais ça manque de punch…très post-bop ECM dans le ton et le style. Avec: Mark Turner, Ethan Iverson, Ben Street et Billy Hart…

BADBADNOTGOOD, BBNG2, Indépendant, 2012; ***1/2

Un deuxième disque encore plus intéressant que le premier pour le trio canadien ici parfois augmenté deux autres musiciens. Plus profond et pertinent que leur premier disque. Jazz d’ambiance, nu-jazz, funk-jazz, hip-hop jazz…Avec: Matthew A. Tavares, Chester Hansen, Alexander Sowinski, Leland Whitty et Luan Phung…

Red Trio + Nate Wooley, Stem, Clean Feed, 2012; ****

Une solide charge de free-jazz d’un trio en pleine possession de ses moyens, à l’écoute active, rehaussé par la trompette presque magique de Nate Wooley. Avec: Gabriel Ferrandini, Hernâni Faustino, Nate Wooley et Rodrigo Pinheiro…

Kullhammar / Aalberg / Zetterberg, Basement Sessions Vol. 1, Clean Feed, 2012; ****

Bien aimé cette session très « lousse » évoquant les trios que l’on pouvait entendre au début des années 60. Ça bounce, il y a une bonne énergie, parfois très groovy, sans jamais être trop rude ni violent. Un autre produit de qualité supérieur de l’étiquette Clean Feed ! Avec: Espen Aalberg, Jonas Kullhammar et Torbjörn Zetterberg…

Ray Anderson Pocket Brass Band, Sweet Chicago Suite, Double Moon, 2012; ****

Une autre réussite du tromboniste Ray Anderson. Un disque très festif comme on l’espère d’un brass band avec ce petit edge particulier dans les arrangements et le jeu des musiciens. L’album se veut une évocation du Chicago de l’enfance d’Anderson dans les années 60.  Agréable présence du sousaphone. Recommandation ! Avec: Ray Anderson, Lew Soloff, Matt Perrine, Bobby Previte…

Frank Lowe, The Loweski, ESP-Disk, 2012; ***1/2

Une longue séance d’improvisation en 5 parties datant de 1973 et jusqu’à ce jour inédite. Ça déchire pas mal sans être transcendant. Avec: Frank Lowe, Joseph Jarman, Raymond Lee Cheng (The Wizard), William Parker et Rashid Sinan…

Alexander Hawkins Ensemble, All There, Ever Out, Babel Label, 2012; ****

Là on parle ! Superbe album joyeux et alambiqué que nous offre le jeune pianiste anglais Alexander Hawkins. Entre compositions complexes et l’ improvisation furieuse, voici un petit bijoux pour 2012. Évoquant Monk ou la musique plus d’avant-garde nous voilà en terrain aventureux, mais tout de même réconfortant et amusant ! Envoûtante présence du marimba supporté par de la stratégique guitare ! Un must afin de découvrir la scène montante d’Angleterre. Avec: Alexander Hawkins, Orphy Robinson, Otto Fischer,  Hannah Marshall, Dominic Lash, et Javier Carmona…

Ulysses Owens Jr., Unanimous, Criss Cross, 2012; ***1/2

Bel effort post-bop que ce disque du batteur Ulysses Owens Jr. Les mélodies sont souvent tranchantes, il y a une vapeur mystérieuse entourant le tout, on pense à Miles circa 1967.  D’un autre coté, il a y des trucs plus « layback » à la Lee Morgan où l’on s’éclate. Des musiciens de classes internationales l’entourent et ça parait. Les improvisations vont droit au but tout en ne ratant jamais la cible. Jeu subtile et nuancé de Owens, bon sur les cymbales. Un judicieux album de milieu de soirée ! Avec: Ulysses Owens Jr., Nicholas Payton, Michael Dease, Jaleel Shaw, Christian Sands et Christian McBride…

-Maxime Bouchard

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :