"Not All that Jazz"

Critique, Park de Fattigfolket…

In Journal d'écoute/Critique de disque on 19 décembre 2011 at

Fattigfolket, Park, Ozella Music, 2011; ***

Pour son 3 album, le quatuor suédo-norvégien Fattigfolket s’inspire des parcs qu’ils ont visités durant leurs nombreuses tournées. Il nous offre  sur Park une musique à l’image de la Scandinavie: le son est épuré, espacé, aérien, en une esthétique suggérant l’étiquette ECM. En ce sens, le ton est très mellow ici, un peu trop pour moi. L’album débute pourtant sur des saveurs presque drum’n bass, mais l’enchaînement des titres se développe plutôt vers des thèmes mélancoliques et doux. La présence de la clarinette fait penser au Claudia Quintet, mais sans l’énergie et la folie de ce dernier. La contrebasse joue un rôle essentiel sur cet album, elle n’échappe rien. Le tout est très lyrique, les pièces ne dépassant jamais le 6 minutes. On sent bien l’écriture et la vision du quatuor où prédomine le jeu d’ensemble, le caractère mélodique des compositions et un certain contrepoint. Pour ma part, ça manque de « twist » et de « humph »…mais ce n’est pas mauvais.

avec:

Gunnar Halle, trompette

Hallvard Godal – saxophone / clarinette

Putte Johander, contrebasse

Ole Morten Sommer, batterie.

liste des pistes:

Pfaueninsel Park; Brentanopark; Barnim Park; Hersperides Park; Lohrpark; Mauerpark; Tierpark; Innocentia Park; Marienberg Park; Grunewald; Agra Park.

-Maxime Bouchard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :