"Not All that Jazz"

Critique, Inana de Amir ElSaffar…

In Journal d'écoute/Critique de disque on 10 novembre 2011 at

Amir ElSaffar, Inana, Pi Recordings, 2011; ****

Tant qu’à l’avoir écouté, aussi bien vous en parler un petit peu. Un autre projet hybride de chez Pi Recordings, label n’ayant pas peur de prendre des risques dans des projets conceptuels parfois très intellos, mystiques, « stellaires », spirituels.  Amir ElSaffar est un trompettiste né aux États-Unis d’un père d’origine irakienne. Musicien doué, il a aussi étudié pendant plus de 5 ans le maqam, principale tradition de musique savante irakienne.  Dans Inana (son deuxième album en tant que leader, après Two Rivers paru en 2007, toujous chez Pi), le maqam est combiné aux possibilités sonores et harmoniques du jazz. Je ne vais pas entrer dans les détails, car je vais m’y perdre. Cependant, en tant qu’auditeur assez ouvert (j’avais bien aimé Radif Suite (2010, Pi Recordings) , sur lequel il collabore), je peux affirmer qu’il s’agit d’une réussite sur toute la ligne. J’ai été charmé dès l’amorce du disque par le ton  « moyen-oriental » de la proposition. Nous sommes transportés dans un univers mixte, singulier, intemporel, où les cuivres, les cordes (oud, buzuq), la batterie, les percussions et la voix (sur Journey to the Underworld) se fondent en une suite magnifique (les 8 premières compositions). C’est soyeux, élégant, très rythmé, polyphonique et complexe, avec des accents arabes sur de la contrebasse plutôt jazzé. Il y a de très bons solos des cuivres, la métrique étant variable, tandis que Zafer Tawil excelle au oud avec un jeu rapide et fin, hypnotique. C’est somme toute assez lyrique et dramatique comme album, mais surtout original et bien écrit, avec de belles mélodies entraînantes jouées avec aplomb. Loin du kitsch déjà proposé dans le même genre…

avec:

Amir ElSaffar, trompette, voix, santour

Ole Mathisen, sax ténor, sax soprano

Zafer Tawil, oud, percussions

Tareq Abboushi, buzuq

Carlo DeRosa, contrebasse

Nasheet Waits, batterie.

liste des pistes:

Dumuzi’s Dream; Venus, the Evening Star; Inana’s Dance (I, II, III); Inana’s Dance (IV); Lady of Heaven; Infinite Variety; Journey to the Underworld; Venus, the Morning Star; Al-Badia.

*pour plus de détails sur l’album, ici !

-Maxime Bouchard

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :