"Not All that Jazz"

Critique, The Big Lift de Darren Johnston’s Gone to Chicago…

In Journal d'écoute/Critique de disque on 1 novembre 2011 at

Darren Johnston’s Gone to Chicago, The Big Lift, Porto Franco Records, 2011; ****1/2

Trompettiste d’origine canadienne basé à San Francisco, Darren Johnston possède un flair hors pair. Il s’entoure bien, il compose bien, il joue bien ! Son nouvel album est aussi enlevant et riche que ses précédents. Ici, joie et plaisir domine cette session très groovy par moment, dans un free-bop rythmé, ingénieux et inspiré. Le groupe réunit la crème de la plus ou moins jeune génération de musiciens jazz inspirants de Chicago. Au devant, Johnston attaque les mélodies avec le tromboniste extraordinaire Jeb Bishop. Parfois à l’unisson, en « call and reponse », souvent en décalage, ils alignent les phrases de manière incisive avec passion. Derrière, la section rythmique (Nate McBride, Jason Adasiewicz, Frank Rosaly) propulse le groupe dans des pièces up-tempo où le pied se fait aller allégrement. Quel beat ! Deux pièces plus « tendres » viennent compléter un programme un peu soul, un peu free, un peu Nouvelle-Orléans, un peu swing, très Chicago. Les compositions sont franches, surprenantes, sophistiquées et jouées avec l’énergie nécessaire afin de rendre l’écoute du disque très très agréable du début à la fin. Par dessus tout, c’est la qualité des musiciens qui prime !

McBride à la contrebasse est tout simplement génial ici. Son groove se fait sentir de bout en bout, lien parfait entre les cuivres, le vibraphone et la batterie. Il utilisera aussi l’archet. Le vibraphone viendra mettre une touche de mystère et d’abstraction à l’ensemble. Beaucoup de solos, beaucoup d’improvisation, quelques thèmes exquis dans une exécution probante d’un groupe en pleine forme. Un bel exemple de la vitalité du jazz de Chicago, qui est selon nous, la scène la plus intéressante à suivre des dernières années…

avec:

Darren Johnston, trompette

Jeb Bishop, trombone

Nate McBride, contrebasse

Frank Rosaly, batterie

Jason Adasiewicz, vibraphone

liste des pistes:

The Big Lift, Cut, Rubber Bullets, Glass Ceiling, Paper Floor, Love Call, Two Ways of Running, The Rock Quarry, Black and Tan Fantasy.

-Maxime Bouchard

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :