"Not All that Jazz"

Critique, Samdhi de Rudresh Mahanthappa…

In Journal d'écoute/Critique de disque on 18 octobre 2011 at

Rudresh Mahanthappa, Samdhi, ACT Music, 2011; ***

Normalement, j’aime beaucoup ce que fait Rudresh Mahanthappa, j’aime le son qu’il dégage, ses ambiances et textures indiennes (tradition carnatique). Ici, nous avons affaire à un mélange audacieux d’électronique, de percussions, de world, de jazz moderne et de jazz-rock. En sanskrit, Samdhi signifierait « ce qui combine et unit » ou « l’intervalle entre la nuit et le jour »…En ce sens, ce nouvel album s’inscrit dans le genre fusion et c’est son principal défaut selon moi. Pas que le résultat final ne soit digne d’intérêt, mais il y a une touche fin 70’s début 80’s qui m’agace un peu. Parfois, le son du sax-alto est modulé par un ordinateur, il y a des lignes à la basse électrique, du gros clavier, une ballade kitsch clôt l’album qui généralement offre une musique rapide aux nombreuses variations de tempo. Des vignettes d’une à deux minutes introduisent les pièces oscillants entre 7 et 9 minutes. Oui, il y a du groove et un certain « funk », mais dans mon cas, je préfère de loin ses précédents Kinsmen ou Apex...L’album fait suite à l’obtention d’une bourse Guggenheim obtenu en 2008.

-Maxime Bouchard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :